août 19, 2016

Parc Naturel de la Sierra Calderona

La principale représentation de la faune et de la flore de Segorbe se trouve dans l’exceptionnel Parc Naturel de la Sierra Calderona, sur versant nord.

Les zones boisées se trouvent dominées par la pinède, surtout par le pin d’Alep, accompagnée par un fourré de ciste, de romarin, d’ajoncs et de bruyère, le pin rouge prédominant sur les sols sans acide carbonique aux côtés des sortes de fourrés silicicoles. Les bois de petit chêne atteignent aussi un certain développement, même si leur présence est très fragmentaire et rare. Dans la strate inférieure, on peut trouver le chèvrefeuille, la salsepareille, le nerprun alaterne, le palmier et l’asperge sauvage entre autres.

Quant à la plantation de chênes-lièges, elle est présente dans quelques enclaves sombres et humides où croissent des pins rouges, bien que dispersés et sans atteindre à aucun moment l’état de maturité.

À cause des nombreux incendies déclarés dans l’ensemble de la colline, il existe diverses zones de végétation dégradée, dans lesquelles le romarin, la bruyère et l’ajonc sont abondants, et les pâturages vivaces, composés de sparte, d’une graminée exclusive de l’Espagne dénommé « laston » thermophile et de « laston » continental, en recouvrent la plus grande partie.

L’ornithofaune est extraordinairement diverse, avec des espèces remarquables comme l’autour, le circaète Jean-le-Blanc ou le grimpeur bleu dans les zones boisées ; le merle bleu, le grand-duc d’Europe, le faucon pèlerin et l’aigle de Boneli, dans les zones rocheuses.

Parmi les mammifères qui peuplent cette zone le sanglier, le chat sauvage, le renard, la genette ou le blaireau sont remarquables.

Il faut souligner la présence de l’émyde lépreuse, celle du lézard ocellé. Ce dernier peut atteindre une longueur de quelque 60 cm de la tête jusqu’à sa queue. Il s’agit de l’espèce de lézard le plus grand d’Europe.

Dans le Parc Naturel, les lagunes font partie du « Catalogue de Zones Humides de la Communauté Valencienne » comme Sites Naturels Protégés. Les Lagunes de la Butrera, de la Rosa, du Portillo, et celle du Gabacho, ont leur origine dans les excavations de terre pour extraire l’argile.

Un écosystème composé de poissons, principalement barbeaux, et carpes ainsi que d’oiseaux comme les poules d’eau et le canard commun, servant également plus de repos aux oiseaux migratoires comme les hérons et différents types de canards et finalement les lagunes sont habitées par quelques espèces d’amphibiens et des reptiles.